Facteur essentiel de cohésion sociale et de la qualité de vie de chacun, la sécurité est devenue un champ d’action nouveau pour les collectivités territoriales.

Dans le cadre de sa compétence Politique de la ville, et sous l’impulsion conjointe du Préfet et du Procureur de la République, l'Agglomération s’est ainsi engagée à mettre en œuvre un Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD). 

Les Objectifs

 

  1. Impulser un partenariat local inventif, au service de la sécurité de nos concitoyens sur l’agglomération briochine.
  2. Fédérer les moyens et les compétences de l’ensemble des acteurs qui jouent un rôle en matière d’éducation, de prévention et de répression de la délinquance au plan local.
  3. Coordonner leurs initiatives et leurs efforts.


Cette politique partenariale s’appuie sur un Contrat local de sécurité de l’agglomération (CLSA) qui définit les priorités et les objectifs à atteindre, les mesures à mettre en œuvre, les moyens engagés par chacun des partenaires, ainsi que le calendrier et les outils de suivi des actions mises en place. 

Composition du CISPD 


Il est constitué de trois collèges : 

  1. Un collège d’élus désignés par le Président du CISPD. 
  2. Un collège des représentants de l’Etat (Préfet, Procureur, Police, Gendarmerie, Justice, Education nationale, Conseil général…).
  3. Un collège de socio-professionnels (associations de prévention, associations jeunesse, bailleurs sociaux, transport...), confrontés aux manifestations de la délinquance et désignés par le Président du CISPD. 

 

Organisation 


Le CISPD fonctionne : 

  1. en instance plénière, comprenant l’ensemble des acteurs concernés : lieu de concertation, de mobilisation et de dialogue.
  2. en comité de pilotage restreint, chargé de définir les objectifs, les actions et d’assurer un suivi technique.
  3. en groupes de travail thématiques et territoriaux (dont l’action est limitée à un quartier ou à une commune en particulier). 

Les premières actions du Contrat local de sécurité de l’agglomération 


Le Contrat local de sécurité de l’agglomération (CLSA) définit, pour 3 ans, un plan d’actions à mener en matière de prévention de la délinquance et de sécurité. 

  1. La promotion d’une solidarité et d’une sûreté de voisinage : rénovation de halls d'immeubles... 
  2. La sécurisation des équipements de loisirs et culturels : installation de dispositifs anti-effraction pour éviter le vandalisme. 
  3. La prévention de la récidive, avec le développement des Travaux d’intérêt général (TIG) : les communes accueillent des personnes condamnées à cette peine au sein de leurs services. Il s’agit d’un engagement des communes de l'Agglomération dans ce dispositif de réinsertion sociale. 
  4. La formation à la gestion des conflits des professionnels confrontés à des situations de violence. 


D’autres actions, déjà menées par les communes, seront développées au niveau de l’agglomération dans les domaines de l’apprentissage et la promotion de la citoyenneté, l’accompagnement parental, la prévention routière, la prévention des conduites addictives, l’accès au droit et la médiation pénale.