La Réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc s’étend sur 1 140 hectares de domaine public maritime et englobe différents milieux naturels: estran, prés salés, dune.

L'estran

 

Zone de balancement des marées, l’estran représente 3 000 hectares en fond de baie de Saint-Brieuc, dont près de la moitié est protégée par la Réserve naturelle. Milieu d'apparence désertique, l'estran foisonne pourtant de vie. Le jeu des marées, les apports des rivières côtières, la faible profondeur des eaux et leur température en font un milieu à forte productivité et lui confèrent une place essentielle dans la chaîne alimentaire de la baie. 
Ainsi, une importante quantité d'invertébrés (mollusques, vers, crustacés…) vivent enfouis dans le sable et nourrissent les quelques 40 000 oiseaux qui viennent chaque année passer l'hiver en baie de Saint-Brieuc. 

Les prés salés

 

Les prés salés recouvrent 6% de la Réserve naturelle, soit 112 hectares. Composés de plantes dites "halophiles", c'est-à-dire tolérantes au sel, ils constituent une zone de refuge et d'alimentation pour de nombreux oiseaux et poissons. Ils sont aussi le lieu de nombreuses chaînes alimentaires et jouent un rôle essentiel, tant au niveau écologique qu’économique, pour la baie de Saint-Brieuc.

Les dunes

 

Les dunes de Bon Abri s’étendent sur une surface de 8 hectares et représentent la seule partie terrestre de la Réserve naturelle. Avec plus de 350 espèces végétales, 7 espèces d'amphibiens, 180 espèces d’insectes connues à ce jour et 4 espèces de reptiles, les dunes de Bon Abri sont un élément écologique et esthétique majeur de la Réserve.