Pour concilier pratique du VTT, convivialité, sécurité et avenir du VTT, pour nous permettre d’ouvrir à tous un environnement sauvegardé…

Voici quelques règles de bonne conduite à ne pas oublier :

  1. Respect des habitants et usages de chemins.
  2. Restez en toute occasion discret et courtois.
  3. Pensez aux autres randonneurs : maîtrisez votre vitesse, avertissez de votre arrivée dans les zones sans visibilité.
  4. Cédez le passage aux autres usagers : pédestres et cavaliers, ralentissez à leur approche, dépassez-les avec précaution.
  5. Soyez prudents en période de chasse et évitez d’emprunter les sentiers le jour de l’ouverture.

Cyclistes en VTT

Respect de la propriété

  1. Respectez la propriété et la signalisation, qu’elles soient préfectorales, départementales, communales ou privées. Les autorisations de passage peuvent en dépendre. Il en va de l’avenir des circuits VTT.
  2. Attention, certains sentiers balisés, empruntant des propriétés privées sont accessibles aux pédestres et cavaliers mais non aux vététistes pour lesquels des circuits ont été spécialement balisés.
  3. Dans la forêt, parcs, zones protégées, restez impérativement sur les chemins pour ne pas détruire la végétation, ni détériorer gravement les sols.
  4. Après votre passage, refermez les barrières et remettez les fils de clôture.

Vététiste sur chemin baliséRespect de l’environnement

  1. Respectez la nature : la faune, la flore
  2. N’abandonnez pas vos détritus sur les chemins
  3. Passez à distance des animaux pour ne pas les effrayer
  4. Évitez d’allumer un feu, surtout en forêt

Respect des codes et lois en vigueur

  1. Le VTT étant considéré comme véhicule, ses pratiquants doivent se conformer au code de la route
  2. En vigueur depuis le 31 décembre 1976, la loi n° 76-1285 interdit l’accès du sentier du littoral à tous les vététistes. Seules des portions non régies par cette loi peuvent être empruntées selon certains critères.

Protection du pratiquant

  1. Afin de vous protéger au mieux, un équipement et du matériel en bon état sont indispensable : port du casque, de gants ainsi qu’un VTT en bon état (voir révisions) sans oublier de quoi boire et manger
  2. Les vététistes s’engagent à pratiquer sur les circuits station VTT sous leur propre responsabilité. Vous pouvez souscrire une responsabilité civile. Pour plus d'informations, contactez les fédérations sportives (UFOLEP, FSGT, FFC et FFCT).


Bonnes randonnées à tous