Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques


Réfrigérateurs, machines à laver, télévisions, ordinateurs, lampes basse consommation, tubes néons, lecteurs MP3, sèche-cheveux, téléphones portables, grille-pains, consoles de jeux, perceuses… Les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (D.E.E.E.) sont tous les appareils utilisant l’énergie électrique (sur secteur, pile, ou batterie), y compris les lampes à économie d’énergie.

Déchets d'équipements électriques et électroniquesAccumulés dans le fond d’un grenier ou du garage ou sur les étagères de l’atelier de bricolage, ils renferment eux aussi des substances polluantes. Il est donc nécessaire de les éliminer dans des filières prévues à cet effet. Cela participe à la réduction du risque de pollution et à la préservation des ressources naturelles (les matières premières des DEEE peuvent être réutilisées pour la fabrication de nouveaux appareils).


> Télécharger la plaquette d'information sur les DEEE


La réglementation
Depuis 2006, une directive européenne impose aux fabricants et importateurs d’organiser et de financer l’élimination des équipements électriques et électroniques qu’ils mettent sur le marché. Les distributeurs ont également l’obligation de reprendre les appareils usagés lors de l’achat d’un neuf.

Pour se débarrasser d’un appareil, voici quelques conseils :

  1. j’achète un nouvel appareil, je rapporte l’ancien en magasin ou je le remet au livreur.
  2. mon appareil fonctionne et est en bon état, je le donne à une association comme Emmaüs par exemple ou je le dépose en recyclerie (espace dédié en déchèterie*).
  3. je me sépare de vieux appareils, je les dépose en déchèterie. Les déchèteries de l’agglomération disposent d’espaces adaptés pour accueillir les DEEE. Le gros électroménager froid et hors froid, les écrans mais aussi les autres petits appareils en mélange sans oublier les lampes, tous ces déchets peuvent y être déposés avant d’être acheminés vers un site de regroupement et de tri.

 Illustration recyclerie en déchèterie

*Chaque déchèterie est équipée d’un local "recyclerie".
Tout matériel en bon état d’usage peut être collecté. Un partenariat entre le Smictom des Châtelets et Emmaüs Côtes d’Armor permet la collecte et la remise en état de ces matériels. Ainsi on limite la production de déchets et on préserve l’environnement. 

Plus d’infos sur www.icijerecycle.org et sur www.malampe.org.

 

Lampes

 

Recycler ses lampes, c’est avant tout en réutiliser les matières qui les composent et préserver ainsi les ressources naturelles. En effet, les lampes se recyclent à plus de 90% de leur poids !

 

Le recyclage des lampes permet aussi d’isoler le mercure qu’elles contiennent pour ne pas polluer. 

Tubes fluorescents, ampoules halogènes, lampes fluocompactes ou à LED…

 

Les lampes qui se recyclent ont des formes très variées, mais elles portent toutes le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’elles ne doivent pas être jetées en mélange avec d’autres déchets (ordures ménagères, bouteilles en verre…).

Rapportez-les

  1. En magasin : les commerces, supermarchés ou magasins de bricolage, qui vendent des lampes neuves ont l’obligation de reprendre les lampes usagées. En pratique, ces distributeurs permettent à leurs clients de déposer leurs lampes dans un bac de recyclage en libre-accès, comme pour les piles. Retrouvez la liste des magasins équipés sur www.recylum.com/particuliers/geolocalisation/
  2. En déchèterie (lien vers la page déchèterie) : ceci vous permet de les déposer en même temps que d’autres déchets.

 

Que deviennent vos lampes usagées ?

  1. Les lampes sont prises en charge par Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.
  2. La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.

Plus d’infos